Le Korat

Nous sommes très heureux d’accueillir  des Korats.

IMG_7612Actuellement nous sommes la seule chatterie au monde à avoir 2 Korats champions du monde WCF

Nous avons actuellement 2 petites femelles issues de l’élevage Belle de Lyca au Québec et un mâle que nous sommes allés chercher en Thaïlande.

Le korat est une race de chat originaire de Thaïlande. Ce chat de petite taille est caractérisé par sa robe de couleur bleue et ses yeux verts. Son visage est décrit comme « en forme de cœur », les arcades sourcilières formant les courbes et le menton la pointe. Les éleveurs s’attachent à garder le type originel de la race, malgré l’apparition naturelle de nouvelles couleurs, telles que le colourpoint, non-acceptées par la quasi-totalité des fédérations félines.

Le korat est une race naturelle ancienne : les premières descriptions pouvant lui être rapportées se trouvent dans le Tamra Meow (1350-1767). De nombreuses appellations différentes sont utilisées en Thaïlande et le terme actuel « korat » a été donné, selon la légende, par le roi Rama V (1853-1910), selon le nom d’une province de Thaïlande, le nom Thaï est Si-Sawat. Les premières importations de cette race aux États-Unis datent du début des années 1960.

Le korat est une race robuste.Son entretien est considéré comme facile du fait de l’absence de mue. Race peu connue, facilement confondue avec le chartreux ou le bleu russe par les néophytes, elle a toutefois une place importante dans les croyances populaires thaïlandaises.

Un chat thaïlandais porte-bonheur

360px-Chulalongkorn_LoCLe Tamra Meow ou livre des Poèmes de chats est un recueil thaïlandais de vers richement illustrés dont la rédaction est située entre 1350 et 1767 et qui décrit dix-sept chats différents, certains portant bonheur et d’autres non, le korat faisant partie des chats porte-bonheur.Le manuscrit répertorie et décrit de façon poétique les races de chats existant à cette époque et fait la distinction entre le « Si-Sawat » et les autres races de chats bleus. La description du korat y est la suivante : « Son poil est doux, aux racines de nuages et aux extrémités d’argent . Ses yeux brillent comme la rosée sur la feuille de lotus. »Le roi Rama V a demandé au moine Somdej Phra Buddhacharn Buddhasarmahathera de copier le Tamra Meow qui prit le nom de Smud Khoi of Cats ; plusieurs versions du livre sont détenues à la bibliothèque nationale de Thaïlande.

Les Korats ont la particularité d’avoir  un pelage bleu et les extrémités du poil avec des reflets argentés. Adultes, ils ont de splendides yeux verts

Le type du korat doit rester au plus proche de celui de ses ancêtres et ressemble au siamois originel, appelé thaï, bien qu’il soit en moyenne de plus petite taille. L’ensemble des korats sont des descendants de chats thaïlandais et il n’est admis aucun croisement avec d’autres races. L’allure du korat est souple et équilibrée : ni trop compacte, ni trop svelte, de type « foreign semi-coby ». Il doit paraître puissant et musclé sans être lourd. La tête du korat est décrite comme « en forme de cœur », les arcades sourcilières proéminentes forment le haut du cœur et le menton en forme la pointe. Le front est large et plat. Le museau court, de forme ni trop carrée ni trop pointue, montre de profil un léger stop ; le bout de la truffe est bombé comme celui d’un lion. Les oreilles sont arrondies à l’extrémité et larges à la base ; elles comportent peu de poils à l’intérieur. Les yeux, qui doivent absolument être de couleur verte, sont très grands, écartés de la largeur d’un œil et ronds. La robe du korat est courte, couchée sur le corps et lustrée. Il est normal que les poils du dos se relèvent lorsque le korat marche. La seule couleur autorisée est la robe bleue. Des reflets argentés apparaissent en raison d’un tipping à l’extrémité du poil. Dans les zones où la fourrure est plus courte (tête, pattes, queue), les reflets sont plus visibles ; ils doivent cependant recouvrir l’ensemble du corps.

tamra-2En Thaïlande, les mythes et légendes abondent au sujet des chats, considérés comme des symboles de bonne ou mauvais augure. Avoir un korat avec des cassures sur la queue est considéré comme un porte-bonheur. Selon les croyances populaires, en posséder un est un gage de richesse. Pour cette même raison, la tradition veut qu’on offre un couple de korats aux jeunes mariés, afin d’apporter le bonheur et la prospérité au sein du nouveau foyer.

Lors du festival Hae Nag Maew qui a lieu en mai ou en juin lorsque la pluie est insuffisante, il est encore de coutume de promener un chat dans un panier devant chaque maison et de l’asperger d’eau pour faire apporter la pluie. Cette procession est accompagnée de danses traditionnelles et le korat, en raison de la couleur gris-bleu de son pelage qui rappelle les nuages gorgés des pluies de  la mousson, serait particulièrement apprécié pour ce rituel.

Les allusions les plus anciennes au korat se retrouvent dans le Tamra Meow ou livre des Poèmes de chatsKorat_Smud_Khoi (1350 – 1767).

Des représentations pouvant à présent être interprétées comme des korats ou des siamois se retrouvent les œuvres thaïlandaises. Le korat a été la mascotte des jeux d’Asie du Sud-Est de 2007, qui se sont déroulés en Thaïlande à Nakhon Ratchasima (Khorat).

Le korat est bien représenté au Royaume-Uni, en Allemagne, aux États-Unis et dans les pays scandinaves, mais reste une race peu connue en Suisse (3 élevages) et en France avec seulement vingt-trois inscriptions au Livre officiel des origines félines (LOOF) entre 2003 et 2011.

Ces chats sont d’une douceur et d’une gentillesse extrême. Excessivement câlins, très joueurs , c’est le chat à avoir à la maison! Si vous aimez avoir un chat sur vos genoux en permanence, le Korat vous conviendra!

50234398 50234402 50234411

Sources:  wikipedia, et le site du LOOF