Choisir son chat

Comment  choisir votre Bengal?

Il y a plusieurs choses à connaître avant de choisir votre chatterie ou votre chat:

Les maladies et la génétique:

Le Bengal est malheureusement porteur une maladie génétique assez répandue:

Le HCM ( hypertrophic cardiomiopathy) qui se manifeste principalement shapeimage_1par l’épaississement de la paroi du cœur.  Le chat atteint de HCM peut manifester des signes (difficulté à respirer, toux, intolérance à l’exercice, diminution de l’appétit, souffles cardiaques…) d’autres vont mourir subitement sans avoir démontré de symptômes.

Il n’existe aucun traitement à la cardiomyopathie hypertrophique et cette maladie réduit considérablement l’espérance de vie…

Il est essentiel que les parents de votre chaton aient eu une échographie cardiaque afin de vérifier qu’ils ne sont pas porteurs de ce gène

Un chat porteur de HCM doit impérativement être castré ou stérilisé. Le gène de cette maladie étant dominant, le parent porteur va transmettre à plus de 50% de sa descendance cette anomalie.

Demandez à voir les tests des parents de votre futur chaton. Les chatteries sérieuses le font!

Les parents doivent également être testés FIV. Cette maladie est responsable d’une immunodéficience qui rend le chat vulnérable aux infections. Ils doivent être testés également FeLV encore appelée leucose féline, cette maladie est provoquée par un rétrovirus. C’est une maladie grave, à l’issue souvent fatale.

Les Bengals peuvent également être porteur d’une maladie : la PKdef, qui provoque une grave anémie, souvent mortelle vers l’âge de 5 ans. Nos chats sont tous testés et aucun n’est malade!

La socialisation:

Si vous souhaitez que votre chat soit un chat de compagnie agréable, pas craintif, ni sauvage, il faut que l’éleveur s’en occupe beaucoup. Un chaton élevé en enclos et isolé des humains sera moins sociable qu’un chat né dans la maison, entouré d’adultes et d’enfants qui jouent avec lui. Le Bengal ayant des gènes sauvages, la socialisation est particulièrement importante. Un chat mal socialisé sera inapprochable et passera sa vie à se cacher des humains.

La beauté:

Demandez à voir les parents de votre futur chat. L’aspect des parents vous renseignera sur celui de votre chaton à l’âge adulte.

profilerf shakti2 eggmchinh

Le nez doit être droit ( pas «en trompette») et le menton bien marqué. Son look doit être sauvage. Il doit ressembler le plus possible au Felis Bengalensis dont il est issu.   Les taches ne sont qu’un atout, la tête et la structure du corps ont également une grande importance

Les taches: 

Si vous souhaitez que votre chat garde de belles taches , bien marquées, choisissez un chaton avec des spots très noirs. S’ils sont clairs à quelques mois, il ne restera plus de marques à l’âge adulte. Au fil du temps, au cours des deux premières années les taches s’estompent.

Les taches doivent être alignées horizontalement .

Elles doivent être symétriques sur les 2 côtés du corps.

Les Bengals ont hérité de leurs ancêtres un sous poil de «camouflage» nommé fuzzy,  qui se développe entre un mois et 6 mois environ et qui donne un aspect terne au chat. Ne vous étonnez pas si vous trouvez votre chaton décevant vers 3 mois. Comparez ces mêmes chats, à 2 mois et à 8 mois:

shapeimage_5392251_277946862262862_100001426524525_788176_287245979_n


DSC05373
                 20130307_170759

 

Le prix du chaton: (en francs suisses)

Un chaton coûte entre 1000.- et 2000.- sans droits de reproduction. Les reproducteurs sont plus chers, car on ne garde pour l’élevage que les sujets les plus beaux. Afin d’éviter que des personnes avides d’argent ne fassent reproduire n’importe quel Bengal avec n’importe quel autre chat, et par là-même abîment la race, les éleveurs font deux gammes de prix: Pour compagnie et pour reproduction. Les chatons destinés à la  compagnie partent de la chatterie stérilisés ou castrés .

La plupart de nos chats se vendent entre 1500.- et 2000.- . Ce prix est très raisonnable en rapport avec leur qualité . Cela peut sembler cher pour un chat, mais un éleveur sérieux a des frais importants :

Pour les parents:

Tests génétiques, tests avant les saillies, recherche de groupe sanguin, vaccins , frais liés à la gestation et à la mise bas (radio, voir échographie, césarienne pour les plus malchanceux….). vermifuges, nourriture de qualité, litières,  jouets, arbres à chats, matériel divers….

Expositions : inscription 100.- par chat plus le déplacement.

Pour les chatons:

Passeports, vaccins, puces électroniques, pédigrées, nourriture de qualité, litières….

conception d’une nurserie pour les chatons.

un reproducteur de qualité coûte 4000.- plus les frais d’import. Les  frais pour une saillie extérieure sont de 1500.- min. pour un beau reproducteur. ( lorsque la chatte n’a qu’un seul chaton, la vente du chaton ne rembourse même pas les frais de saillie)

Evidemment un éleveur qui fait une portée sans pédigrée n’a pas tous ces frais et peut se permettre de vendre ses chats à bas prix. Par contre le pédigrée que vous donnera un éleveur reconnu et sérieux vous garantit :

  • La qualité du chaton , dont les parents auront été soigneusement choisis et accouplés en fonction de critères particuliers (forme de la tête, couleur de la robe, le contraste des taches, texture du poil…)

  • Sa bonne santé, les tests génétiques évitent de faire se reproduire des chats ayant des problèmes, de HCM  et PKdef entre autres.

  • Que la chaton aura une puce électronique, qu’il sera vacciné et vermifugé

  • Que l’éleveur aura suivi l’évolution du chaton en le pesant et en l’observant tous les jours et qu’il ne vous vendra pas un chaton malade ou en mauvaise santé.

  • Un contrat de vente comprenant des garanties de santé.

  • Un suivi et des conseils après le départ du chaton dans sa nouvelle famille.

  • Que le chaton aura été élevé dans de bonnes conditions , qu’il sera socialisé, pas sauvage, confiant avec les humains, habitués aux bruits divers de la maison tels que les aspirateurs, le matériel electroménager. Le Bengal ayant une origine sauvage, sa socialisation est indispensable!

  • Et bien sûr éduqué à faire ses besoins dans une litière et non dans toute la maison. ( il est bien évident qu’un accident peut arriver dans sa nouvelle maison)

Pour info, compte tenu des frais mentionnés plus haut, le bénéfice sur un chaton lorsque tout se passe bien, n’est guère de plus de 300.- …..

Article : Tout compte fait, 22 septembre 2011